ADDLASEYNE.COM >> Centre Evangélique de Pentecôte de la Seyne-sur-Mer
 
 
 
Il n'y a aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier a réagir en cliquant ici !
Sur les Traces de Jésus
 
Nous avons vu lors de notre précédente étude Jésus, Celui qui vient. Nous aimerions vous faire découvrir pourquoi Jésus est venu en vous présentant :
 

Jésus,
Celui qui Sauve.


Introduction :

Qu’est ce que le salut ? Pourquoi être sauvé ?

La Bible déclare : « Dieu en effet n’a pas envoyé Son Fils dans le monde pour qu’Il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par Lui.
Celui qui croit en Lui n’est pas jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé… »

Jean 3 v 17.

Si Jésus est venu sur terre, ce n’est pas pour amener un nouvelle pensée, ou une nouvelle religion, mais pour ramener l’homme vers Dieu.
« Je ne suis pas venu appeler des justes à la repentance mais des pécheur… »

Les paroles, les actes de Jésus sont toujours empreintes de Son Amour, Il ne juge pas mais Il met le doigt sur la plaie, non pour faire mal, mais pour tirer l’homme, la femme de son péché.
Il ne condamne pas, Il console. Pourquoi ? Parce qu’Il nous aime et cet amour le mènera au sacrifice suprême de la croix.

Chapitre 1 : Luc 7 v 36 à 50.

Le Seigneur ne va pas juger cette femme.
Les hommes religieux sont offusqués, cette femme a osé rentrer dans la maison d’un pharisien, mais plus encore, Jésus ne réagit pas, Lui qui se dit Fils de Dieu ne connaît pas la vie de cette femme. V 39.
Jésus connaissait parfaitement la vie de cette femme, mais il est venu non pour juger mais pour sauver. Les larmes de cette femme sont des larmes de repentance, non de regrets mais d’une repentance l’amenant à braver la foule, les religieux, le mépris des hommes et à se jeter aux pieds de Jésus. Elle n’a rien, juste ses larmes, du parfum et ses cheveux pour essuyer les pieds de Jésus. Intolérable pour Simon le pharisien.
Alors Jésus va interroger Simon. V 40 à 46.
Jésus veut monter à Simon que l’amour ne s’achète pas.
Simon a offert son toit, sa nourriture, mais sans atteindre le cœur de Jésus, « …tu ne m’a pas donné d’eau…tu ne m’a point donné de baisers…tu n’as point versé d’huile sur ma tête.. »
Cette femme a fait tout cela, Simon s’est arrêté à recevoir Jésus en tant qu’homme religieux, mais cette femme l’a accueilli comme Sauveur.
« C’est pourquoi je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés : car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu, aime peu. Et Il dit à la femme : tes péchés sont pardonnés…ta foi t’a sauvée, va en paix. »

Quelle victoire, quelle chose merveilleuse pour cette femme, rentrant chargé de ses fautes de son passé et ressortant libre, le pardon de Dieu dans son cœur.
Cette misérable aux yeux des hommes a été justifiée par Jésus, lavée de toute souillures, c’est là le miracle de Dieu : faire de nous des nouvelles créatures, sauvées et purifiées.


Chapitre 2:

Jésus va rencontrer un homme : Zachée , un publicain, c’est à dire un homme qui ramassait l’impôt pour les romains, pour les ennemis. Luc 19 v 1 à 10
La popularité de cet homme devait être au plus bas : rejeter des uns et méprisé des autres.
Cet homme va entendre parler de Jésus.
Malgré l’argent, la crainte qu’il inspirait, l’autorité qu’il avait, le cœur de Zachée était vide comme sa maison, pleine d’or mais vide d’amis et d’amour.
Zachée va monter sur un sycomore et attendre Jésus, il courut nous dit la Bible.
Jésus va s’arrêter : « Zachée hâtes-toi de descendre ; car il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison. » v 5.
Il fallait que Zachée descende de son arbre, mais aussi de sa situation qui le menait qu’au désespoir et à la solitude.
Descendre de ses affaires frauduleuses qui le maintenait loin de Dieu. Zachée va se hâter, il attendait cela, une parole non pas celles qui l’entendaient tous les jours. Les ordres des romains et les reproches et les jugements de sa nations.
Jésus n’est pas venu pour juger mais pour sauver.
Zachée va être transformé, il va rendre ce qu’il a pris, il va obéir à la loi et cela dans la joie, il se débarrasse de ce qui faisant sa richesse faisait aussi son malheur.
Il est enfin heureux. « Voici Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens…si j’ai fait tort à quelqu’un…je lui rend.. » V 8. Alors le verdict tombe, non un jugement mais une Parole de vie : « Le Salut est entré aujourd’hui dans cette maison. »
Pour vous ce jour de lecture peut être votre aujourd’hui où Jésus veut habiter chez vous, vous remplir de sa vie et vous faire goûter à son salut si merveilleux. Il veut vous entraîner à une vie nouvelle dans Sa Présence, vous assurant de son soutien et de son Amour.

Cet Amour va amener Jésus à offrir Sa vie. Personne na ôté la vie de Jésus, Il l’a donné pour tous. Le Salut n’est possible que s’il y a pardon. Le pardon est possible s’il y a sacrifice, mais le plus petit de nos péchés est impossible à racheter, même en sacrifiant notre propre vie.
Il fallait un sacrifice saint, pur qui puisse amener le salut à toute la création.
« Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon. »

Alors Jésus est Celui qui sauve en donnant sa vie sur la croix . La croix est le lieu où nous devions mourir à cause de nos fautes, mais Jésus a pris notre place et s ‘est offert en rançon pour chacun de nous. La croix nous révèle tout l’amour de Dieu envers sa créature.
A nous de ne pas repousser cet appel, sachons entendre la voix du Seigneur nous dire :
« Aujourd’hui, il faut que demeure dans ta maison. »

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il est la vie éternelle. »
Jean 3 v 16.

Nous vous invitons à nous suivre la semaine prochaine et découvrir : Jésus : Celui qui guérit.

Que Dieu vous bénisse.

 

Textes de référence :

Luc 7 v 36 à 50
«Un pharisien pria Jésus de manger avec lui.
Jésus entra et se mit à table. Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu’il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vae d’albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds du Seigneur.
Elle pleurait ; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les embrassa, et les oignit de parfum.
Le pharisien qui l’avait invité, voyant cela, dit en lui-même : si cet homme était prophète, il saurait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il saurait que c’est une pécheresse.

Jésus prit la parole, et lui dit : Simon, j’ai quelque chose à te dire.
Maître, parle, répondit-il.
Un créancier avait deux débiteurs : l’un devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante.
Comme il n’avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette.
Lequel l’aimera le plus ?
Simon répondit : Celui je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit : Tu as bien jugé.
Puis se tournant vers la femme, il dit à Simon : Vois-tu cette femme ?
Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour me laver les pieds ; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
Tu ne m’as point donner de baiser ; mais elle, depuis que je suis entré, elle n’a point cessé d’embrasser mes pieds.
Tu n’as point versé d’huile sur ma tête ; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds.
C’est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés : car elle a beaucoup aimé.
Mais celui à qui on pardonne peu aime peu.
Et Il dit à la femme : tes péchés sont pardonnés. »

Retour au chapitre


Luc 19 v 1 à 10.
« Jésus, étant entré dans Jéricho, traversait la ville.
Et voici, un homme riche, appelé Zachée, chef des publicains, cherchait à voir qui était Jésus ; mais il ne pouvait y parvenir, à cause de la foule, car il était de petite taille.
Il courut en avant, et monta sur un sycomore pour le voir, parce qu’il devait passer par là.
Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit : Zachée, hâte-toi de descendre ; car il faut que demeure aujourd’hui dans ta maison.
Zachée se hâta de descendre, et le reçut avec joie.
Voyant cela, tous murmuraient, et disaient : il est allé logé chez un homme pécheur.
Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit : Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple.
Jésus lui dit : Le Salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d’Abraham.
Car Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Retour au chapitre

 
Version Imprimable Réagir à cet article Recommander cette page à un ami
     
Il n'y a aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier a réagir en cliquant ici !
 
 
 
Imprimer l'article Forum Nous contacter Retour Haut de la page
 
© 2001-2017 - ADD LA SEYNE | Design : Jer | http://addlaseyne.free.fr | Contact