ADDLASEYNE.COM >> Centre Evangélique de Pentecôte de la Seyne-sur-Mer
 
 
 
Il y a 1 réaction(s), Cliquez ici pour réagir !
Sur les Traces de Jésus
 
Nous vous invitons à poursuivre notre voyage sur les traces de Jésus. Nous atteignons le terme de cette série, et nous aimerions vous faire découvrir que Jésus est Celui qui guérit. La guérison vient de Dieu, rien à voir avec les guérisseurs ou autres charlatans. Quand Jésus guérit, c’est gratuit, comme pour tout ce qui vient de Dieu, sans rien attendre en retour sinon le désir de voir se tourner vers Lui ceux et celles qui un jour ont croiser son chemin et ont reçu cette grâce excellente.
 

Jésus :
Celui qui guérit

La guérison ne s’oppose en rien à la médecine ! Nous respectons les médecins et utilisons leurs connaissances pour notre santé. D’ailleurs un des premiers compagnons de l’apôtre Paul était médecin : Luc qui est l’auteur de l’évangile portant son nom et des Actes des apôtres. Nous rejetons tout fanatisme et déséquilibre qui prônerait le rejet de la médecine et de toute sa science. Si nous suivons Le Christ nous verrons que la guérison présente, Jésus guérissait les malades. Des infirmes marchaient, des aveugles voyaient, des sourds entendaient, le miracle était présent et nous pouvons dire que quand Jésus est là il y a le miracle. Mais sans Jésus il n’y a pas de miracles.

Jésus guérit les maladies physiques.


Matthieu 9 v 27 à 29.
« Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles qui criaient : Aie pitié de nous Fils de David ! Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui et Jésus leur dit : croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui Seigneur, lui répondirent-ils. Alors Il toucha leurs yeux en disant : Qu’ils vous soit fait selon votre foi. Et leurs yeux s’ouvrirent. »

Jésus est Celui qui guérit, mais il a fallu que ces aveugles s’approchent de Lui. S’approcher de Jésus c’est renoncer à ce que l’on pense, a se débarrasser de nos raisonnements et de nos pensées humaines. Ces aveugles ne se sont pas arrêtés à leur cécité, mais ils se sont approchés de Jésus.
Non pas en comptant sur la chance : « peut-être pourra t-il nous guérir ?» mais avec la foi :
Ils croyaient et quand Jésus leur demande s’ils croient en Lui, ils répondent :
« Oui, Seigneur ! » Jésus est sensible à nos souffrances et à nos détresses, dans un autre évangile il nous est préciser que Jésus va leur demander : « Que voulez-vous que je fasse ? »
Question surprenante, mais qui révèle que Jésus saura répondre à nos attente si nous savons simplement lui demander et surtout nous approcher de Lui


Jésus guérit les maladies de l'âme.

Luc 7 v 36 à 50
Ce récit nous montre une femme pécheresse, le poids de ces fautes l’accablait. Peut-être pouvons nous dire que sa vie lui pesait, ces choix l’avait entraîné dans des chemins qu’elle ne pouvait quitter et qui la rendaient malheureuse. Elle aussi vint vers Jésus en pleurant.
La dépression fait parti des maladies « nouvelles », il y a maintenant la dépression des enfants voire des nourrissons. Beaucoup ne doivent leur sommeil qu’a l’aide des médicaments. Beaucoup porte leur vie comme une croix. Jésus a porté la sienne pour nous soulager de nos maux et nous arracher de la dépression.
« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos. »
Matthieu 11 v 28.
Cette femme est entrée nous dit La Bible ; entrée non seulement dans la maison de Simon, mais aussi entré dans le repos de Dieu, dans la présence de Jésus. Jésus va prendre son fardeau : « Tes péchés sont pardonnés… » et lui donner ce que les hommes ne pouvaient lui donner : la Paix : « Ta foi t’a sauvée, va en paix. » Jésus est le Prince de la Paix, Il est Celui qui apporte la paix dans une vie un cœur brisé.
« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » Jean 14 v 27.

 

Jésus guérit de l'exlcusion

Luc 8 v 43 à 48 :
« Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun n’ait pu la guérir. Elle s’approcha par derrière et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s’arrêta…..
Jésus lui dit : ma fille, ta foi t’a sauvée, va en paix. »

Cette femme avait un double problème : un problème de santé et un problème social. De part sa maladie, elle ne pouvait s’approcher de personne, ni d’aucun objet. Tout ce qu’elle touchait était impur, et tout ceux qui aurait pu avoir contact avec elle aurait été impur . La loi excluait les femmes atteint de ce mal. Condamné à être seule, pas d’amis, pas de mari, les relations étaient interdites et même condamnées. Lévitique 15 v 19 à 27.
Triste vie due d’être seule et montrée du doigt, mis au banc de la société, rejeté. Ce qu’elle a fait était dangereux, se mettre dans la foule et toucher le vêtement de Jésus. Mais avec Jésus la vie est plus forte que la mort, la pureté plus forte que l’impureté. Ce n’est pas le vêtement qui est devenu impur (comme le dit la loi), mais cette femme a reçu la guérison : guérison physique, morale et sociale.
Cette femme allait pouvoir enfin vivre sans appréhension, sans avoir la crainte de toucher quelqu’un ou quelque chose. Jésus l’a délivré de cette prison sociale, Il lui a rendu sa dignité en lui donnant une vie nouvelle : « ma fille, ta foi t’a sauvée, va en paix. ».
Jésus peut nous sortir de notre «ghetto », de notre exclusion, Il est celui qui sera nous rendre notre dignité et nous amené à la vraie vie.

 

Jésus est le même : hier, aujourd'hui et demain.


Ce qu’Il a fait durant son ministère terrestre, Il peut le faire encore pour chacun de nous.
Pour celui qui veut s’approcher de lui. Combien de vies changées, de bonheurs retrouvés par Jésus. Par la puissance de Sa Parole. « Dis un mot et mon serviteur sera guéri » a pu dire un centenier. Un mot de Jésus et le miracle s’accompli, un mot de Jésus et ce serviteur fut guéri.
La guérison de nos âmes est un besoin urgent, combien de suicides frappent les familles, Jésus est Celui qui guérit avant tout notre âme, alors vous qui êtes fatigués et chargés approchez-vous de Jésus.

Que le Seigneur vous bénisse !


Luc 7 v 36 à 50

Un pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien, et se mit à table. Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu'il était à table dans la maison du pharisien, apporta un vase d'albâtre plein de parfum, et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait; et bientôt elle les mouilla de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum. Le pharisien qui l'avait invité, voyant cela, dit en lui-même : Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c'est une pécheresse. Jésus prit la parole, et lui dit: Simon, j'ai quelque chose à te dire. « Maître, parle, répondit?il » Un créancier avait deux débiteurs: l'un devait cinq cents deniers, et l'autre cinquante. Comme ils n'avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel l'aimera le plus? Simon répondit: Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit: Tu as bien jugé. Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon: Vois-tu cette femme? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m'as point donné d'eau pour laver mes pieds, mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux. Tu ne m'as point donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a point cessé de me baiser les pieds. Tu n'as point versé d'huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds c’est pourquoi je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés: car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu. Et il dit à la femme: Tes péchés sont pardonnés.
Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux –même : Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés ? Mais Jésus dit à la femme : Ta foi t'a sauvée, va en paix.

Retour au chapitre


Lévitique 15 v 19 à 27

La femme qui aura un flux, un flux de sang en sa chair, restera sept jours dans son impureté. Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir. Tout lit sur lequel elle couchera pendant son impureté sera impure, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur. Quiconque touchera son lit lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impur jusqu'au soir. Quiconque touchera un objet sur lequel elle s'est assise lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau, et sera impure jusqu'au soir. S'il y a quelque chose sur le lit ou sur l'objet sur lequel elle s'est assise, celui qui la touchera sera impur jusqu'au soir. Si un homme couche avec elle et que l'impureté de cette femme vienne sur lui, il sera impur pendant sept jours, et tout lit sur lequel il couchera sera impur. La femme qui aura un flux de sang pendant plusieurs jours hors de ses époques régulières ou, dont le flux durera plus qu'à l'ordinaire, sera impure tout le temps de son flux, comme au temps de son indisposition menstruelle. Tout lit sur lequel elle couchera pendant la durée de ce flux sera comme le lit de son flux menstruel, et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur comme lors de son flux menstruel.

Retour au chapitre

 
Version Imprimable Réagir à cet article Recommander cette page à un ami
     
Il y a actuellement 1 commentaires.
Cliquez ici pour déposer votre réaction !
 
     Pasteur Luc (Canada) Posté le 07/08/2004
Qui est l'auteur de cet article ? Je le trouve intéressant!
Réagir à cet article
 
 
Imprimer l'article Forum Nous contacter Retour Haut de la page
 
© 2001-2017 - ADD LA SEYNE | Design : Jer | http://addlaseyne.free.fr | Contact