ADDLASEYNE.COM >> Centre Evangélique de Pentecôte de la Seyne-sur-Mer
 
 
 
Retour à la page précédente Imprimer l'article
Il n'y a aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier a réagir en cliquant ici !
L'Univers et la Bible > Le Système Solaire (chap2.2)

 

Chapitre 2 : Le Système Solaire

Suite...

 

Mars : "La planète Rouge"

Mars, dieu de la guerre dans la mythologie romaine, est la seule planète qui aurait pu abriter la vie. Mais il en fut autrement.

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 228 millions de km
Diamètre à l’équateur : 6 790 km
Nombre de satellite : 2
Pesanteur ( Terre =1) : 0,38
Rotation sidérale : 24 h 37 mn
Révolution autour du soleil : 1 an 321 jours 20 h

Cliquer pour agrandir
Mars et son gigantesque canyon
Mars a longtemps suscité bien des espoirs et, il y a 100 ans encore, certains affirmaient qu’elle était habitée. Cela a inspiré bon nombre d’écrivains et cinéastes auxquels nous devons des histoires de science fiction tel que : « La guerre des mondes », « L’invasion vient de Mars », «Mars attaque », ou encore « Mission vers Mars ».
Nous savons avec certitude qu’elle n’est pas habitée, mais certains espèrent pourtant y trouver quelques traces d’une vie fossile. Mars possède deux minuscules satellites, Phobos et Deimos, deux gros cailloux de quelques kilomètres de diamètres. Mars est criblée de volcans géants et de milliers de cratères. Enfin, Mars est une planète qui possède le plus grand volcans du système solaire. Celui-ci s’appelle «Olympus Mons» ( Le Monts Olympus ). Il culmine à 27 km d’altitude, ce qui fait plus de trois fois celui de l’Everest, avec un diamètre à sa base d’environ 500 km. Au niveau de l’équateur, on trouve le gigantesque système des cayons de « Valles Marineris » qui peuvent atteindre 4 000 km de long, 50 km de large et 9 km de profondeur.
Cliquer pour agrandir
Le Mont Olympus
Non seulement Mars est placée une fois et demie plus loin du Soleil que la Terre, mais elle ne connaît pas l’effet de serre, en raison d’une atmosphère si tenue qu’elle laisse échapper la chaleur rayonnée par le sol vers l’espace. Il fait donc très froid sur Mars : en moyenne –50°C à l’équateur et –130°C aux pôles.

 

Jupiter : "La Géante"

Jupiter est la plus grande planète du système solaire et pourtant, si on pouvait la mettre dans un océan assez grand, elle flotterait.

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 779 millions de km
Diamètre à l’équateur : 142 796 km
Nombre de satellite : 16
Pesanteur ( Terre =1) : 2,54
Rotation sidérale : 9 h 55 mn
Révolution autour du soleil : 11 ans 314 jours 50 mn

Cliquer pour agrandir
Jupiter
Jupiter représente la divinité la plus puissante du panthéon romain, le dieu du ciel, de la lumière et de la foudre. Rien d’étonnant à ce que les Anciens aient donné son nom à la plus grande, la plus spectaculaire du système solaire avec un diamètre 11 fois plus grand que celui de la Terre. En faire le tour équivaudrait à effectuer un trajet plus long que celui qui mène de la Terre à la lune ! Jupiter ne possède pas, à proprement parler, de sol.
Cliquer pour agrandir
Sa surface est fluide et aucun engin spatial ne peut s’y poser. Boule de gaz composé surtout d’hydrogène, d’hélium et d’ammoniac, Jupiter possède en son centre un océan d’hydrogène liquide et un cœur de roches brûlantes dont la température dépasse 20000°C. La Grande Tache rouge (Photo) que l’on aperçoit près de l’un de ses pôles est en fait un gigantesque cyclone, tourbillon de gaz dont le diamètre est sensiblement égal à celui de la Terre et qui perdure depuis 300 ans.
Jupiter possède également des anneaux, comme toutes les géantes, découverts que récemment par les sondes Voyager I et II, car très difficile à observer. Jupiter possède 16 satellites ( 16 lunes ) mais les 4 plus importants sont :
Io, Callisto, Ganymède et Europe ( de haut en bas ). La plupart sont plus gros que Mercure. Ces 4 lunes sont appelées «satellites Galiléens» du nom de leur premier observateur, l’astronome Galilée. Le premier en partant de Jupiter, Io, est le corps le plus actif du système solaire sur le plan volcanique. Les volcans de Io projettent des composés soufrés, qui retombent à la surface du satellite. De la sorte, Io a le taux de renouvellement de sa surface le plus rapide de tout le système solaire. L’activité de Io est due aux forces de marées qu’exercent Jupiter et les autres satellites galiléens. Sur Europe, le deuxième satellite galiléen, on observe une banquise d’environ 100 km d’épaisseur, mais qui se révèle bien plus fine en certains endroits, puisque des icebergs se détachent des glaces environnantes.
Cette banquise flotte sur un océan d’eau liquide, ce qui trahit aussi des effets de marée de la part de Jupiter et des deux objets galiléens les plus externes. Les deux derniers satellites galiléens sont Ganymède, le plus gros du système solaire, et Callisto. Ces deux satellites ne semblent plus actifs géologiquement.
L'oeil de Jupiter
Cliquer pour agrandir
Jupiter et ses 4 plus gros satellites
Pour finir, les anneaux de Jupiter, même s'ils sont très peu connus du public, sont bien présents. Cette photo de Voyager 2 les met en évidence. Ils sont de même composition que ceux de Saturne, que nous verrons après, mais sont très différents par leur densité. Beaucoup plus mince que ceux de Saturne ils ne sont pas visibles depuis la Terre. Notons que toutes les planètes géantes, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune, possèdent elles aussi des anneaux.
Cliquer pour agrandir
Les anneaux de Jupiter

 

Saturne : "et ses anneaux"

Saturne est la planète qui collectionne les records : anneaux, satellites, vent ...

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 1 427 millions de km
Diamètre à l’équateur : 120 660 km
Nombre de satellite : 18
Pesanteur ( Terre =1) : 1,08
Rotation sidérale : 10 h 39 mn
Révolution autour du soleil : 29 ans 167 jours

Cliquer pour agrandir
Saturne
Saturne ressemble beaucoup à Jupiter. Ses célèbres anneaux, composés de milliards de cailloux couverts de glace, mesurant quelques millimètres jusqu’à plusieurs centaines de mètres, tournent autour de la planète en formant un disque. Vu de la Terre, sans une puissante lunette astronomique, ces anneaux semblent ne former qu’un seul bloc. Le plus gros satellite de Saturne, Titan, intrigue considérablement les scientifiques et l’on attend beaucoup de la mission Cassini qui doit l’atteindre en 2004. Des perturbations de type cyclonique sont aussi présentes dans l’atmosphère de Saturne, mais elles sont beaucoup moins importantes que celles de Jupiter, et perdurent relativement peu de temps.
Cliquer pour agrandir
Saturne et ses satellites
En revanche, on y rencontre des vents très violents. En effet, provenant de l’intérieur de la planète, l’énergie thermique est transformée en un important courant d’Ouest en est, pouvant atteindre 1800 km/h près de l’équateur.

 

Uranus : "L'exception"

Uranus, une planète qui ne fait pas comme tout le monde.

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 2 870 millions de km
Diamètre à l’équateur : 51 200 km
Nombre de satellite : 15
Pesanteur ( Terre =1) : 0,88
Rotation sidérale : 17 h 14 mn
Révolution autour du soleil : 84 ans 7,4 jours

Cliquer pour agrandir
Uranus
Uranus et Neptune ne sont pas visibles à l’œil nu. Uranus a été découverte au télescope, en 1781, par William Herschel, un astronome britannique.
Uranus et Neptune sont toutes deux entourées d’une épaisse couche de brume bleue et ceintes d’anneaux comme Saturne et Jupiter. Uranus possède 15 satellites, mais sont tous de petite taille.
Uranus a la particularité d’être couchée sur son orbite. Son axe de rotation se situe presque dans le plan de l’orbite qu’elle accomplit autour du Soleil. De ce fait, la circulation atmosphérique y est très différente de celle des autres planètes géantes.

 

Neptune : "une boule bleue"

Neptune, la géante bleue bas des records.

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 4,5 milliards de km
Diamètre à l’équateur : 49 600 km
Nombre de satellite : 8
Pesanteur ( Terre =1) : 1,15
Rotation sidérale : 16 h 03 mn
Révolution autour du soleil : 164 ans 280,3 jours

Cliquer pour agrandir
Neptune
L’existence de Neptune fut confirmée en 1846 par l’Allemand Johann Galle à la suite de savants calculs effectués la même année par le Français Urbain Le Verrier. Neptune possède 8 satellites, le plus gros est Triton d’un diamètre de 2 700 km. Les spécialistes s’attendaient à une planète encore plus calme qu’Uranus. Or, une grande tache sombre permanente de plus de 12 000 km de long ( proportionnellement plus grande que la Grande Tache rouge de Jupiter ) et deux ovales plus petits, correspondant tous trois à des perturbations anticycloniques, sont les traits les plus marquants de l’atmosphère neptunienne. Les vents y soufflent à plus de 1 600 km/h dans le sens est-ouest. Contrairement à Jupiter et à Saturne, le courant général a lieu dans le sens inverse de la rotation de la planète. L’atmosphère de Neptune comprend 73% d’hydrogène, 25% d’hélium et plus de 1% de méthane solide, ce qui lui confère sa couleur bleue.

 

Pluton : "la boule de glace"

Pluton, la der des ders, voit passer une année plutonienne en 248 ans.

Quelques caractéristiques:

Distance au Soleil : 5,9 milliards de km
Diamètre à l’équateur : 2 400 km
Nombre de satellite : 1
Pesanteur ( Terre =1) : 0,03
Rotation sidérale : 6 jours 9 h 18 mn
Révolution autour du soleil : 247 ans 250 jours


Cliquer pour agrandir
Pluton
La plus éloignée et la plus petite des planètes du système solaire, également invisible à l’œil nu, fut découverte en 1930 par l’américain Clyde Tombaugh. Jamais explorée, Pluton reste un mystère de glace et de roches autour duquel tourne Charon son unique satellite. Pluton n’entre dans aucune des deux grandes familles de planètes du système solaire ( les 4 planètes les plus proches du Soleil – Mercure, Vénus, la Terre et Mars – et les autres géantes, les plus éloignées de notre étoiles).
La révolution de Pluton est, comme les autres planètes, elliptique et par conséquent Pluton atteindra le point le plus éloigné du soleil en 2114, à 7,5 milliards de km.

 

L’astrologie

Qu’est-ce que l’Astrologie ?
Astrologie vient des mots grecs "Astro" et "Logos", ce qui veut dire "langage des astres". Et l'étudier signifie vouloir se relier à la sagesse du monde spirituel. En tant qu'art sacré, elle fut longtemps enseignée dans les écoles des mystères, en Egypte, en Chaldée, en Grèce et jusqu'au Moyen-âge dans les écoles de sagesse christiques où elle représentait le plus élevé des sept Arts Libéraux. Depuis la nuit des temps, l’astrologie a toujours eu pour but essentiel, de chercher à comprendre le véritable sens de la présence de l’homme sur la terre, mais grande fut malheureusement la tentation pour certains de prédire l'avenir.

Oh ! La belle Arnaque !

L'Astrologie
Fondé sur les étoiles, les énergies célestes, les mouvements des planètes et leurs positions, l'astrologie prend en compte les 6 premières planètes de notre système solaire, c’est-à-dire de Mercure à Saturne. En effet, la découverte de l’existence des autres planètes, Uranus, Neptune et Pluton, a eut lieu bien plus tard. Mais il faut savoir que les calcules de l’astrologie n’ont jamais été modifiés pour prendre en compte ces nouvelles planètes. Par conséquent, tout est faux puisque toutes les planètes ne sont pas prises en compte. Il y a comme qui dirait une « Arnaque Astronomique ».
Deuteronome 18 v: 10-12 -.- Jérémie 27 v: 9-10 -.- Daniel 2 v: 27
Conclusion : Psaume 118 v: 8
 
Conclusion :
Il existe 9 planètes dans notre système solaire et beaucoup d’autres dans l’univers. Dieu les a faites différentes les unes des autres pour, très certainement montrer sa puissance, et sa créativité. Il nous serait difficile voire impossible de pouvoir imaginer un système planétaire tel que le nôtre. Il existe également des centaines de millions d’espèces vivantes, toutes sur la terre. Il paraît que le hasard fait bien les choses, alors pourquoi il n’y a qu’une seule planète qui contienne toutes les espèces vivantes ? Le fait est, que l’homme pourra chercher indéfiniment sur les autres planètes, il n’y trouvera aucune forme de vie. Pour la simple raison que rien n’a été fait au hasard, et que la vie ne paraît que si Dieu la donne. Les autres planètes de notre système solaire prennent alors toute leur importance. En effet, elles sont présentes pour montrer une chose évidente : « La vie ne survient pas toute seule, c’est Dieu qui la donne. Ces autres planètes ne portent pas la vie car Dieu ne leur a pas donné. Leurs présences, stériles de toutes vies, montrent la puissance de Dieu, sa grandeur et surtout, qu’Il est la source de la vie.» Psaume 36 v: 7 à 9

Sébastien

 
<< Retour  Suite >>
 
Source : ADDLaSeyne
http://www.addlaseyne.com/etoiles/
 
  Réagir à cet article  
Version Imprimable Voir tous les articles Recommander cette page à un ami
     
Il n'y a aucun commentaire pour cet article. Soyez le premier a réagir en cliquant ici !
 
 
Imprimer Forum Nous contacter Retour Haut de la page
 
© 2001-2017 - ADD LA SEYNE | Design : Jer | http://addlaseyne.free.fr | Contact